fr

Quebec
In office
Premier
Coalition Avenir Québec
1,401 days in office
42nd Legislature of Quebec
03 Dec 2018 - Present

The 2018 Quebec general election was held on October 1, 2018, to elect members to the National Assembly of Quebec. The election saw a landslide victory for the Coalition Avenir Québec (CAQ) led by François Legault. The CAQ won 74 of 125 seats in the National Assembly which resulted in the party forming a majority government and unseating the incumbent Quebec Liberal Party from power.

The 2018 Quebec general election marked the first time the CAQ would form government. It was also the first election since 1966 that had been won by a party other than the Liberals or Parti Québécois. Legault is the province’s first nationalist centre-right premier since the Union Nationale left office in 1970.

In partnership with

Promise History

1.08.05 - “[The CAQ promises] to create a Commissioner for French-language to receive public complaints and make recommendations to ensure the status of French as the common language in Quebec.”

Published: Dec 2018
Partially kept
24-May-2022

« La réforme caquiste de la loi 101, adoptée mardi à l’Assemblée nationale, modifie une vingtaine de lois et règlements. Voici les répercussions qu’elle aura au « jour un », puis lors des années à venir. […] L’organisme Francisation Québec et le Commissariat à la langue française seront institués dès la modification de la loi. »

In the works
22-Mar-2022

“The protection and promotion of the French language, the only official and common language of Québec, is a historical responsibility of the Québec government. Consequently, one of the government’s priorities is to take action to strengthen the status of French. Budget 2022-2023 is setting aside $16.9 million over five years for this purpose: — $14.4 million to implement Bill 96, An Act respecting French, the official and common language of Québec: $5.4 million for the Office québécois de la langue française and $9.0 million for the Ministère de la Langue française; — $2.5 million to further knowledge of the language situation in Québec by the Office québécois de la langue française. This amount represents a continuation of the additional funding to strengthen French provided for in Budgets 2020-2021 and 2021-2022.”

In the works
13-May-2021

« Le projet de loi 96 prévoit abolir le Conseil supérieur de la langue française et la création d’un Commissaire à la langue française. Québec souhaite aussi donner à l’Office québécois de la langue française (OQLF) le pouvoir d’émettre des ordonnances. »

In the works
13-May-2021
Justification

Présentation du projet de loi

« Le projet de loi prévoit la nomination d’un commissaire à la langue française qui a notamment pour fonction de surveiller l’évolution de la situation linguistique au Québec. »

In the works
21-Sep-2020

« Simon Jolin-Barrette a plusieurs fois répété ces dernières semaines qu’il préparait un plan « costaud » de protection de la langue française. Ce plan devrait être déposé au cours « des prochaines semaines », a-t-il affirmé lundi. »

In the works
12-Aug-2020

« Le gouvernement de la Coalition avenir Québec a un plan pour promouvoir, valoriser et protéger la langue française au Québec, mais il refuse de dire quand il le présentera. »

In the works
26-Feb-2020

« Québec compte rouvrir la loi 101 également pour créer un poste de commissaire à la langue française, un chien de garde relevant de l’Assemblée nationale. Ce commissaire serait chargé entre autres de recevoir les plaintes du public et de formuler des recommandations à Québec sur les mesures à prendre pour préserver le statut du français comme langue commune. Le ministre responsable de la langue française, Simon Jolin-Barrette, dévoilera seulement l’automne prochain les intentions du gouvernement sur le front linguistique. »

In the works
19-Oct-2019

« Le premier ministre, François Legault, a fait mention dernièrement qu’il n’exclurait pas de rouvrir la Charte de la langue française. Nous ne pouvons que saluer cette ouverture. Cela dit, il est impératif que cet exercice s’inscrive dans une logique de renforcement de la loi 101, ce qu’on ne peut tenir pour acquis à l’heure actuelle. Les bonnes intentions du gouvernement ne suffiront pas. Il faut plus que des changements cosmétiques. Ainsi, une ouverture de la loi 101 doit permettre de faire progresser le français comme seule langue commune et officielle dans le milieu du travail, de l’éducation, de l’administration et du commerce. Pour cela, la solution réside aussi, en très grande partie, dans la consolidation des meilleurs outils dont nous disposons : les organismes de la loi 101. Pourquoi ne pas miser sur ces derniers, moyennant quelques ajustements ? »

Broken
05-Sep-2019

« On est passé d’une fermeture totale à l’idée de rouvrir la loi 101 à une espèce d’ouverture — Maxime Laporte »

Broken
09-Aug-2019

« Le gouvernement Legault étudie sérieusement l’idée de rouvrir la Charte de la langue française, ou loi 101, une option qui était pourtant exclue il n’y a pas si longtemps. Ce serait pour créer un poste de Commissaire à la langue française, un nouveau chien de garde relevant de l’Assemblée nationale. »

Broken
17-Apr-2019

« Hier, défendant les crédits de son ministère à l’Assemblée nationale, la ministre de la Culture, Nathalie Roy, a martelé que l’objectif du gouvernement était avant tout de faire appliquer la loi actuelle dans toute sa rigueur. Pas question de créer un poste de Commissaire à la langue française, une proposition de la CAQ formulée dans le rapport de Claire Samson, députée d’Iberville, en 2016. »

Not yet rated
Started tracking on: 03-Dec-2018

Plateforme colligée

Published: Dec 2018

Reference Documents

« Le gouvernement caquiste planche sur la possibilité de créer un poste de commissaire à la langue française qui relèverait de l’Assemblée nationale du Québec. Le projet à l’étude est de créer une instance indépendante en mesure d’effectuer ses propres enquêtes et de formuler des recommandations, selon des informations dévoilées par La Presse, puis confirmées par Radio-Canada. »

Developed in partnership with