en

Québec
Premier ministre
Coalition Avenir Québec
893 jours de mandat
42e législature du Québec
03 déc. 2018 - actuel

L’élection générale québécoise de 2018 a eu lieu le 1er octobre 2018 et a permis d’élire les députés de l’Assemblée nationale du Québec. L’élection s’est soldée par une victoire décisive de la Coalition avenir Québec (CAQ), dirigée par François Legault. La CAQ a remporté 74 des 125 sièges de l’Assemblée nationale, ce qui lui a permis de former un gouvernement majoritaire en évinçant du pouvoir le Parti libéral du Québec.

L’élection québécoise de 2018 était la première élection remportée par la CAQ. C’était également la première élection depuis 1966 remportée par un parti autre que les libéraux ou le Parti québécois. Legault est le premier dirigeant de centre-droit nationaliste depuis la défaite de l’Union nationale en 1970.

En partenariat avec

Histoire de la promesse

1.03.02 - « [La CAQ promet] des mesures pour réduire nos importations [de produits pétroliers] et augmenter nos exportations [de l’électricité] , notamment au moyen d’une politique efficace d’électrification des transports »

Publié : déc. 2018
En voie de réalisation
22-oct.-2020

Sanction du projet de loi

Justification du verdict : En octobre 2019, le Québec a vu une augmentation dans son importation de produits pétroliers, ce qui va à l’encontre de l’objet de cette promesse. Toutefois, le gouvernement a également mis en place plusieurs démarches afin de réduire ces importations, nottament par des mesures d’électrification des transports.

En voie de réalisation
01-sept.-2020

Justification du verdict : En octobre 2019, le Québec a vu une augmentation dans son importation de produits pétroliers, ce qui va à l’encontre de l’objet de cette promesse. Toutefois, le gouvernement a également mis en place plusieurs démarches afin de réduire ces importations, nottament par des mesures d’électrification des transports.

« Le Québec importe la totalité du pétrole brut qu’il consomme. Une fois importé, ce pétrole brut est raffiné en différents produits pétroliers (essence, carburant diesel, mazout, etc.). »

En voie de réalisation
31-août-2020

Justification du verdict : En octobre 2019, le Québec a vu une augmentation dans son importation de produits pétroliers, ce qui va à l’encontre de l’objet de cette promesse. Toutefois, le gouvernement a également mis en place plusieurs démarches afin de réduire ces importations, nottament par des mesures d’électrification des transports.

« Robert Bourassa avait sa Baie-James. Jean Charest, son Plan Nord. François Legault, son Projet Saint-Laurent… Il a maintenant son « Plan Électrique ». « C’est un projet de société, qui peut donner au Québec un positionnement mondial incroyable », estime son ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon. »

En voie de réalisation
18-juin-2020

Justification du verdict : En octobre 2019, le Québec a vu une augmentation dans son importation de produits pétroliers, ce qui va à l’encontre de l’objet de cette promesse. Toutefois, le gouvernement a également mis en place plusieurs démarches afin de réduire ces importations, nottament par des mesures d’électrification des transports.

« Le gouvernement Legault veut qu’un million et demi de véhicules électriques circulent sur les routes du Québec d’ici 10 ans, soit près de 30 % du parc automobile. »

En voie de réalisation
10-mars-2020

Justification du verdict : En octobre 2019, le Québec a vu une augmentation dans son importation de produits pétroliers, ce qui va à l’encontre de l’objet de cette promesse. Toutefois, le gouvernement a également mis en place plusieurs démarches afin de réduire ces importations, nottament par des mesures d’électrification des transports.

« Les investissements prévus pour la mise en œuvre de la Politique-cadre auront un effet structurant sur l’économie du Québec, notamment en réduisant notre dépendance au pétrole. — En effet, ils favoriseront une amélioration de la balance commerciale du Québec, en permettant une diminution des importations d’hydrocarbures de plus de 1 milliard de dollars (7 % des importations d’hydrocarbures prévues en 2030). En plus du SPEDE, plusieurs actions généreront une baisse de la demande d’hydrocarbures. »

En voie de réalisation
18-déc.-2019

Justification du verdict : En octobre 2019, le Québec a vu une augmentation dans son importation de produits pétroliers, ce qui va à l’encontre de l’objet de cette promesse. Toutefois, le gouvernement a également mis en place plusieurs démarches afin de réduire ces importations, nottament par des mesures d’électrification des transports.

« Toutefois, les importations québécoises de lubrifiants et autres produits pétroliers de raffinerie (+ 207,3 %), de formes primaires et produits semi-ouvrés de métaux et d’alliages de métaux non ferreux (+ 251,1 %) et de pétrole brut classique (+ 13,6 %) ont augmenté en octobre. »

En voie de réalisation
22-nov.-2019

« Le gouvernement du Québec accorde, par l’entremise du Fonds vert, une contribution financière non remboursable de 7,9 millions de dollars afin d’appuyer le projet mobilisateur Intégration d’équipements et de technologies sur véhicules lourds électriques de spécialité, évalué à 15,8 millions de dollars. »

En voie de réalisation
07-nov.-2019

« Le Québec s’est engagé à contribuer aux efforts mondiaux visant à limiter le réchauffement climatique à 1,5 °C au-dessus des niveaux préindustriels. Une motion reconnaissant l’urgence climatique a d’ailleurs été adoptée unanimement à l’Assemblée nationale en septembre 2019. Or, le Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques tire à sa fin. Celui-ci sera remplacé par le Plan d’électrification et de changements climatiques, lequel permettra au Québec d’effectuer le virage nécessaire en matière de lutte contre les changements climatiques pour l’horizon 2030. Cet ambitieux plan couvrira la période de 2021 à 2030 et s’appuiera sur deux piliers, soit l’atténuation des émissions de gaz à effet de serre et l’adaptation aux impacts des changements climatiques. Les mesures phares du Plan d’électrification et de changements climatiques qui auront été définies, tant par le gouvernement que par les représentants de la société civile, seront rendues publiques en 2020. »

En suspens
26-mai-2019

« Québec lancera trois grands chantiers pour « électrifier » le Québec, a annoncé François Legault dimanche. Il mise en particulier sur des investissements sans précédent dans le transport collectif pour réduire la consommation de pétrole de 40 % au Québec d’ici 2030. »

En suspens
21-mars-2019

« Favoriser l’électrification des transports »

En suspens
Publié : 03-déc.-2018

Plateforme colligée

Publié : déc. 2018

Reference Documents

Developed in partnership with