en

Québec
Premier ministre
Coalition Avenir Québec
893 jours de mandat
42e législature du Québec
03 déc. 2018 - actuel

L’élection générale québécoise de 2018 a eu lieu le 1er octobre 2018 et a permis d’élire les députés de l’Assemblée nationale du Québec. L’élection s’est soldée par une victoire décisive de la Coalition avenir Québec (CAQ), dirigée par François Legault. La CAQ a remporté 74 des 125 sièges de l’Assemblée nationale, ce qui lui a permis de former un gouvernement majoritaire en évinçant du pouvoir le Parti libéral du Québec.

L’élection québécoise de 2018 était la première élection remportée par la CAQ. C’était également la première élection depuis 1966 remportée par un parti autre que les libéraux ou le Parti québécois. Legault est le premier dirigeant de centre-droit nationaliste depuis la défaite de l’Union nationale en 1970.

En partenariat avec

Histoire de la promesse

1.08.03 - « [La CAQ promet] une francisation à 100% pour une intégration réussie des immigrants, la francisation sera obligatoire pour tout nouvel arrivant qui désire obtenir un Certificat de sélection. C’est ainsi qu’on leur donnera toutes les chances de travailler et de s’épanouir au Québec. »

Publié : déc. 2018
En voie de réalisation
13-mai-2021

Lire le projet de loi et suivre le processus législatif à l’aide de ce lien.

En suspens
21-sept.-2020

Justification du verdict : Le projet de loi 590 a été présenté par un député du parti libéral. Comme il ne s’agit pas d’une action du gouvernement, le verdict de cette promesse reste en suspens. Toutefois, comme le gouvernement est majoritaire, l’adoption de ce projet de loi dépend de l’assentiment du gouvernement. L’adoption de ce projet de loi lors de la Séance du 4 décembre 2019 par un Vote : Pour 114, Contre 0, Abstention 0 peut donc être considéré comme étant la décision du gouvernement d’agir. Autrement dit, le gouvernement aurait pu facilement bloquer ce projet de loi.

« Une nouvelle équipe de 20 personnes sera également affectée à la francisation des entreprises de 50 employés et moins. […] Québec ajoute 11 postes pour « accroître les efforts de protection de la langue française » en faisant notamment doubler le nombre d’inspecteurs qui vérifient si les dispositions de la loi 101 sont respectées. […] Simon Jolin-Barrette a plusieurs fois répété ces dernières semaines qu’il préparait un plan « costaud » de protection de la langue française. Ce plan devrait être déposé au cours « des prochaines semaines », a-t-il affirmé lundi. »

En suspens
12-août-2020

Justification du verdict : Le projet de loi 590 a été présenté par un député du parti libéral. Comme il ne s’agit pas d’une action du gouvernement, le verdict de cette promesse reste en suspens. Toutefois, comme le gouvernement est majoritaire, l’adoption de ce projet de loi dépend de l’assentiment du gouvernement. L’adoption de ce projet de loi lors de la Séance du 4 décembre 2019 par un Vote : Pour 114, Contre 0, Abstention 0 peut donc être considéré comme étant la décision du gouvernement d’agir. Autrement dit, le gouvernement aurait pu facilement bloquer ce projet de loi.

« Le gouvernement de la Coalition avenir Québec a un plan pour promouvoir, valoriser et protéger la langue française au Québec, mais il refuse de dire quand il le présentera. »

En suspens
10-mars-2020

Justification du verdict : Le projet de loi 590 a été présenté par un député du parti libéral. Comme il ne s’agit pas d’une action du gouvernement, le verdict de cette promesse reste en suspens. Toutefois, comme le gouvernement est majoritaire, l’adoption de ce projet de loi dépend de l’assentiment du gouvernement. L’adoption de ce projet de loi lors de la Séance du 4 décembre 2019 par un Vote : Pour 114, Contre 0, Abstention 0 peut donc être considéré comme étant la décision du gouvernement d’agir. Autrement dit, le gouvernement aurait pu facilement bloquer ce projet de loi.

« Le gouvernement prévoit accorder 50,0 millions de dollars additionnels afin de concrétiser sa vision en matière de valorisation, de promotion et de respect de la langue française. Pour ce faire, le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration mettra en place des actions structurantes pour renforcer le rôle des organismes responsables de l’application de la Charte de la langue française ainsi que du Secrétariat à la promotion et à la valorisation de la langue française afin de leur donner plus de moyens pour bien remplir leur mission, notamment auprès des entreprises. »

En suspens
05-févr.-2020

Justification du verdict : Le projet de loi 590 a été présenté par un député du parti libéral. Comme il ne s’agit pas d’une action du gouvernement, le verdict de cette promesse reste en suspens. Toutefois, comme le gouvernement est majoritaire, l’adoption de ce projet de loi dépend de l’assentiment du gouvernement. L’adoption de ce projet de loi lors de la Séance du 4 décembre 2019 par un Vote : Pour 114, Contre 0, Abstention 0 peut donc être considéré comme étant la décision du gouvernement d’agir. Autrement dit, le gouvernement aurait pu facilement bloquer ce projet de loi.

« Le gouvernement rate une belle occasion en refusant d’appeler l’étude du projet de loi 590, présenté le 4 décembre dernier par le député de Jacques-Cartier pour inclure dans la Charte de la langue française le droit pour tous les Québécois d’avoir accès à des cours de français. »

En suspens
05-déc.-2019

Justification du verdict : Le projet de loi 590 a été présenté par un député du parti libéral. Comme il ne s’agit pas d’une action du gouvernement, le verdict de cette promesse reste en suspens. Toutefois, comme le gouvernement est majoritaire, l’adoption de ce projet de loi dépend de l’assentiment du gouvernement. L’adoption de ce projet de loi lors de la Séance du 4 décembre 2019 par un Vote : Pour 114, Contre 0, Abstention 0 peut donc être considéré comme étant la décision du gouvernement d’agir. Autrement dit, le gouvernement aurait pu facilement bloquer ce projet de loi.

« Le député de Jacques-Cartier et porte-parole libéral en matière de relations avec les Québécois d’expression anglaise M. Gregory Kelley, a présenté hier à l’Assemblée nationale un projet de loi visant à modifier la Charte de la langue française afin d’instaurer la gratuité des services d’enseignement du français pour toute personne qui réside au Québec. »

En suspens
04-déc.-2019

Justification du verdict : Le projet de loi 590 a été présenté par un député du parti libéral. Comme il ne s’agit pas d’une action du gouvernement, le verdict de cette promesse reste en suspens. Toutefois, comme le gouvernement est majoritaire, l’adoption de ce projet de loi dépend de l’assentiment du gouvernement. L’adoption de ce projet de loi lors de la Séance du 4 décembre 2019 par un Vote : Pour 114, Contre 0, Abstention 0 peut donc être considéré comme étant la décision du gouvernement d’agir. Autrement dit, le gouvernement aurait pu facilement bloquer ce projet de loi.

En suspens
04-sept.-2019

« François Legault demande aux partis fédéraux de s’engager à donner le feu vert à son fameux test de français obligatoire pour les immigrants. »

En suspens
08-juil.-2019

« Les immigrants qui arrivent au Québec seront-ils bientôt forcés d’apprendre le français? Les paris sont ouverts. Posée au premier ministre François Legault lundi, cette question reste sans réponse claire. En mêlée de presse, le premier ministre québécois a soufflé le chaud et le froid, paraissant dire une chose et son contraire. Chose certaine, qu’ils soient forcés ou non, les nouveaux arrivants auront intérêt à maîtriser le français s’ils veulent obtenir leurs papiers pour demeurer dans la province. »

En suspens
21-mars-2019

« Dans ce contexte, le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion prévoit mettre en œuvre un parcours d’immigration personnalisé ainsi qu’une offre de services élargie en francisation et en intégration. »

En suspens
Publié : 03-déc.-2018

Plateforme colligée

Publié : déc. 2018
Developed in partnership with