en

Québec
Premier ministre
Coalition Avenir Québec
893 jours de mandat
42e législature du Québec
03 déc. 2018 - actuel

L’élection générale québécoise de 2018 a eu lieu le 1er octobre 2018 et a permis d’élire les députés de l’Assemblée nationale du Québec. L’élection s’est soldée par une victoire décisive de la Coalition avenir Québec (CAQ), dirigée par François Legault. La CAQ a remporté 74 des 125 sièges de l’Assemblée nationale, ce qui lui a permis de former un gouvernement majoritaire en évinçant du pouvoir le Parti libéral du Québec.

L’élection québécoise de 2018 était la première élection remportée par la CAQ. C’était également la première élection depuis 1966 remportée par un parti autre que les libéraux ou le Parti québécois. Legault est le premier dirigeant de centre-droit nationaliste depuis la défaite de l’Union nationale en 1970.

En partenariat avec

Histoire de la promesse

1.10.01 - « [La CAQ promet] la mise en œuvre de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones et prise en compte des recommandations du rapport de la Commission de vérité et réconciliation du Canada, à l’intérieur des prérogatives de l’Assemblée nationale du Québec. »

Publié : déc. 2018
En voie de réalisation
18-août-2020

« Le porte-parole de l’opposition officielle en matière d’Affaires autochtones, Gregory Kelley, a démontré que les suivis des rapports sur la réconciliation, par exemple, n’ont pas été faits avec rigueur. Beaucoup de questions demeurent sans réponses quant à la gestion des services éducatifs aux enfants autochtones dans le cas d’une 2e vague de Covid-19 et plusieurs Chefs autochtones ne se sentent pas appuyés par la ministre. »

En voie de réalisation
10-mars-2020

« À cette fin, dans le cadre du budget 2020-2021, des investissements additionnels totalisant 219,2 millions de dollars sur six ans sont prévus pour : — appuyer la mise en œuvre d’initiatives prioritaires visant à favoriser le bien-être dans les communautés autochtones; — soutenir le développement d’infrastructures dans la région d’Eeyou Istchee Baie-James, en partenariat avec les communautés cries locales; — bonifier l’aide au Club des petits déjeuners en milieu autochtone; — mettre en place des mesures d’accompagnement destinées à la population nordique, visant à faciliter l’accès à l’aide fiscale disponible. »

En voie de réalisation
27-janv.-2020

« Le porte-parole libéral en matière d’Affaires autochtones, M. David Birnbaum, espère cette fois-ci que la ministre des Affaires autochtones, Sylvie d’Amours, saura saisir l’occasion et profitera de cette rencontre qui se déroule, aujourd’hui, à Montréal entre les Premières nations et son gouvernement pour prendre des engagements concrets afin d’assurer l’application des recommandations issues du rapport Viens. »

En voie de réalisation
27-janv.-2020

« Les chefs des Premières Nations ont renoué les liens avec la ministre responsable des Affaires autochtones, Sylvie D’Amours. « Nous allons travailler ensemble », a indiqué la ministre au terme de la réunion de lundi, au moment où les relations entre les Autochtones et Québec traversaient une zone de turbulences. Il s’agissait d’une deuxième réunion entre les chefs depuis le dépôt du rapport de la Commission d’enquête sur les relations entre les Autochtones et certains services publics au Québec (CERP) - le rapport Viens - qui est très critique à l’endroit du gouvernement du Québec. »

En voie de réalisation
21-janv.-2020

« Le 27 janvier prochain, une deuxième rencontre aura lieu entre des membres du gouvernement caquiste et les chefs des Premières Nations et des Inuits concernant l’application des recommandations du rapport Viens, sur les relations entre les Autochtones et certains services publics, et de certaines recommandations de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées. Comme à la première rencontre en octobre dernier, le premier ministre François Legault n’y sera pas, déléguant la ministre responsable des Affaires autochtones, Sylvie D’Amours, ainsi que des ministres responsables de la prestation des services en cause. »

En voie de réalisation
26-oct.-2019

« «Nous attendons des gestes concrets de la part du gouvernement Legault», a soutenu le chef de l’APNQL, Ghislain Picard, tout en saluant la motion adoptée à l’unanimité par l’Assemblée nationale le 3 octobre dernier, qui prévoit que le gouvernement doit «s’engager à négocier la mise en œuvre de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones avec les Premières Nations et les Inuit». »

En voie de réalisation
03-oct.-2019

Procès-verbal : « [Cheffe de l’opposition Madame Massé] C’est tout à l’honneur du premier ministre d’avoir réalisé cette première recommandation de la commission Viens au nom du peuple québécois. Maintenant, il en reste 141 autres à mettre en oeuvre. Pour y arriver de façon satisfaisante et durable, la fondation de ce chantier-là, c’est des relations politiques d’égal à égal. Donc, moi, M. le Président, je m’attends à ce que mon chef d’État s’assoie avec les chefs des Premières Nations et des Inuits de chef à chef. C’est ça, un dialogue de nation à nation. » […] « [Premier ministre Legault] Donc, M. le Président, je vais m’assurer qu’on donne des suites aux recommandations, parce que je suis d’accord avec la cheffe de Québec solidaire, c’est bien beau, des excuses, mais maintenant il faut changer les choses, il faut passer à l’action. Il y a des choses qui sont arrivées, du côté policier, qui sont inacceptables. Il y a des services pour nos jeunes, pour les femmes autochtones qui n’ont pas été donnés. Donc, je vais m’assurer, avec toute l’équipe du gouvernement, que ces services-là soient donnés, et soient donnés dans la dignité. »

En suspens
03-oct.-2019

« Il faut être prudent. D’accord avec les principes [de la Déclaration des Nations Unies], mais on veut garder le territoire québécois de façon indivisible, protéger l’autodétermination. Je vois que le chef du Parti québécois est d’accord avec moi. Donc on va faire ça correctement »

En voie de réalisation
02-oct.-2019

« QUÉBEC - Le Québec présente officiellement ses excuses «les plus sincères» aux nations autochtones et aux Inuits pour les préjudices graves subis au cours des ans. »

En voie de réalisation
02-oct.-2019

« Le premier ministre François Legault a offert aux autochtones « les excuses les plus sincères de l’ensemble de l’État québécois », qui « a manqué à son devoir envers eux ». Mais ces excuses ne suffisent pas, a-t-il reconnu, promettant de redresser la barre. »

En suspens
01-juin-2019

Beyond 94 - CBC

Publié : juin 2019
En suspens
Publié : 03-déc.-2018

Plateforme colligée

Publié : déc. 2018

Reference Documents

Developed in partnership with