en

Ontario
Mandat actif
Premier ministre
Parti progressiste-conservateur de l'Ontario
1 280 jours de mandat
Le 42e Parlement de l'Ontario
07 juin 2018 - en cours

L’élection générale ontarienne de 2018 a eu lieu le 7 juin 2018 et a permis d’élire les 124 députés de la 42e législature de l’Ontario.

Le Parti progressiste-conservateur de l’Ontario, dirigé par Doug Ford, a remporté un gouvernement majoritaire avec 76 des 124 sièges dans la législature. Le gouvernement libéral sortant a perdu l’essentiel de sa députation, ne remportant que 7 sièges et devant ainsi abandonner son statut de parti reconnu à l’Assemblée législative.

En partenariat avec

Histoire de la promesse

1.03.27 - « Rétablir l’équilibre budgétaire dans un délai responsable »

Rompue
04-juin-2019
Justification

Au cours de la campagne électorale de 2018, Doug Ford a déclaré que, s’ils étaient élus, les progressistes-conservateurs équilibreraient le budget provincial au cours de la troisième ou quatrième année de leur premier mandat. Cependant, le déficit budgétaire actuel de l’Ontario a plus que doublé depuis l’exercice 2018-2019. Bien que ce déficit soit en grande partie attribuable à la réponse du gouvernement à la pandémie du COVID-19, il avait déjà été projeté en 2019 (c’est-à-dire avant le début de la pandémie) que l’Ontario ne reviendrait pas à l’équilibre budgétaire d’ici 2022, c’est-à-dire la fin du mandat du gouvernement Ford. Pour cette raison, la promesse est considérée comme non tenue.

« On prévoit que le déficit de l’Ontario sera de 11,7 milliards de dollars en 2018-2019. […] Nous avons un plan pour : […] placer l’Ontario sur la bonne voie pour équilibrer le budget de façon responsable d’ici 2023-2024. »

Finances de l’Ontario

Publié : juin 2019
Rompue
12-juil.-2018
Justification

Au cours de la campagne électorale de 2018, Doug Ford a déclaré que, s’ils étaient élus, les progressistes-conservateurs équilibreraient le budget provincial au cours de la troisième ou quatrième année de leur premier mandat. Cependant, le déficit budgétaire actuel de l’Ontario a plus que doublé depuis l’exercice 2018-2019. Bien que ce déficit soit en grande partie attribuable à la réponse du gouvernement à la pandémie du COVID-19, il avait déjà été projeté en 2019 (c’est-à-dire avant le début de la pandémie) que l’Ontario ne reviendrait pas à l’équilibre budgétaire d’ici 2022, c’est-à-dire la fin du mandat du gouvernement Ford. Pour cette raison, la promesse est considérée comme non tenue.

“During the campaign, [Premier Doug] Ford repeatedly told reporters that the province’s nearly $12-billion deficit would be flattened in his government’s first term. For example on May 23 he said: “we aren’t going to balance the first year, maybe not the second year but we will balance maybe the third or fourth year, our goal is to balance the budget.””

NDLR: Cette déclaration n’est disponible qu’en anglais.

En suspens
Publié : 29-juin-2018
Developed in partnership with