en

Québec
Mandat actif
Premier ministre
Coalition avenir Québec
1 148 jours de mandat
42e législature du Québec
03 déc. 2018 - en cours

L’élection générale québécoise de 2018 a eu lieu le 1er octobre 2018 et a permis d’élire les députés de l’Assemblée nationale du Québec. L’élection s’est soldée par une victoire décisive de la Coalition avenir Québec (CAQ), dirigée par François Legault. La CAQ a remporté 74 des 125 sièges de l’Assemblée nationale, ce qui lui a permis de former un gouvernement majoritaire en évinçant du pouvoir le Parti libéral du Québec.

L’élection québécoise de 2018 était la première élection remportée par la CAQ. C’était également la première élection depuis 1966 remportée par un parti autre que les libéraux ou le Parti québécois. Legault est le premier dirigeant de centre-droit nationaliste depuis la défaite de l’Union nationale en 1970.

En partenariat avec

Histoire de la promesse

1.07.07 - « [La CAQ promet] une nouvelle loi électorale pour passer du mode de scrutin majoritaire au mode de scrutin proportionnel mixte. »

Publié : déc. 2018
En voie de réalisation
08-oct.-2020

« le principe du projet de loi n° 39 est adopté. »

En voie de réalisation
05-févr.-2020

« Diverses recommandations concernant les aspects de la réforme du mode de scrutin et du cadre référendaire sont proposées dans le mémoire qu’il a déposé à l’Assemblée nationale. À titre d’exemples, M. Reid propose de réviser le processus de désignation des camps référendaires, dont il aurait la responsabilité. Il recommande aussi de revoir la sanction de retrait d’autorisation d’un parti en cas de non-respect des exigences relatives à la parité hommes-femmes qui sont prévues au projet de loi. Rappelons que cette sanction ne concerne pas l’atteinte des objectifs que se fixe le parti politique quant à la proportion de femmes parmi ses candidatures; elle vise uniquement la production de l’énoncé ou du rapport ainsi que leur dépôt dans les délais prévus. »

En suspens
16-mai-2019

« Le Directeur général des élections du Québec (DGEQ) prévient le gouvernement de François Legault qu’il devra composer avec des délais de plus de trois ans s’il entend réformer le mode de scrutin d’ici les élections générales de 2022. « J’ai pris l’engagement de déposer un projet de loi d’ici le 1er octobre et on va respecter cet engagement », répond François Legault. »

En suspens
03-déc.-2018

« En 2018, les chefs des principaux partis d’opposition (PQ, CAQ, QS, PVQ) s’engagent à déposer un projet de loi réformant le mode de scrutin au plus tard le 1er octobre 2019, s’ils font élire la majorité des députés lors de l’élection du 1er octobre 2018. »

En suspens
03-déc.-2018

« C’est Sonia Lebel qui a hérité du dossier de la Réforme des Institutions démocratiques. »

En suspens
Publié : 03-déc.-2018

Plateforme colligée

Publié : déc. 2018
Developed in partnership with