en

Québec
Mandat actif
Premier ministre
Coalition avenir Québec
2 001 jours de mandat
42e législature du Québec
03 déc. 2018 - 28 août 2022
43e législature du Québec
20 oct. 2022 - en cours

L’élection générale québécoise de 2022 a eu lieu le 3 octobre 2022 s’est soldée par une deuxième victoire décisive de la Coalition avenir Québec (CAQ), dirigée par François Legault. La CAQ a remporté 90 des 125 sièges de l’Assemblée nationale, soit 16 de plus qu’en 2018, avec 40,98% du vote populaire.

Pour plus de détails sur le premier mandat du gouvernement Legault, nous vous invitons à consulter le Polimètre Legault I et le livre suivant : Bilan du gouvernement de la CAQ : Entre nationalisme et pandémie (2022).

En partenariat avec

Histoire de la promesse

2.08.01 - « [Un gouvernement de la CAQ réélu promet de demander à] Ottawa d’accepter que le Québec ait tous les pouvoirs nécessaires à l’accueil et à l’intégration de ses immigrants et qu’on leur donne les moyens d’apprendre la langue française s’ils ne la maîtrisent pas déjà.  »

En voie de réalisation
01-nov.-2023

« Comme La Presse le révélait en septembre dernier, Québec impose de nouvelles mesures de français à certains immigrants temporaires, dont le nombre a explosé au cours des dernières années. Ils seraient désormais près de 466 000 sur le territoire québécois. // À l’avenir, un niveau débutant de connaissances du français à l’oral sera exigé aux travailleurs étrangers temporaires qui voudront renouveler leur permis de travail au-delà d’un délai de trois ans. Cette exigence ne vise toutefois pas les travailleurs agricoles. […] De son côté, le gouvernement Legault demande au fédéral d’imposer à son tour après trois ans un test de français aux travailleurs étrangers issus du programme de mobilité internationale (PMI), qui est contrôlé par Ottawa. Environ 119 000 personnes sont titulaires d’un tel permis au Québec. Par ailleurs, le premier ministre réitère une fois de plus sa demande pour que le fédéral répartisse mieux à travers le pays les demandeurs d’asile qui arrivent au Canada à partir du Québec.  »

En voie de réalisation
25-mai-2023

« Québec lance son offensive pour attirer des immigrants francophones en proposant des réformes majeures des programmes déjà existants. En plus d’ouvrir les vannes aux diplômés du Québec, le gouvernement Legault exigera la maîtrise du français pour tous les immigrants des catégories économiques. Et, fait inédit, les niveaux de français seront modulés en fonction de l’emploi et des qualifications requises. “Pour la première fois dans l’histoire du Québec, les candidats à l’immigration économique [devront avoir] une connaissance du français. On va exiger une connaissance du français à l’oral, mais dans certains cas à l’écrit”, a déclaré la ministre de l’Immigration et de la Francisation, de l’Intégration (MIFI), Christine Fréchette, lors d’une conférence de presse aux côtés du premier ministre François Legault et du ministre de la Langue française, Jean-François Roberge.  »

En voie de réalisation
21-mars-2023
Justification

Par l’entremise du budget 2023-2024, le gouvernement tente de protéger la langue française lors de l’intégration économique des personnes immigrantes.

« Afin d’appuyer l’intégration socioéconomique des personnes immigrantes, de soutenir la vitalité économique de toutes les régions du Québec et de protéger la langue française, le gouvernement prévoit, dans le cadre du budget 2023-2024, 509,6 millions de dollars sur cinq ans pour : // bonifier l’appui offert pour l’apprentissage du français par le déploiement de Francisation Québec […]  »

En voie de réalisation
21-mars-2023
Justification

Le gouvernement de la CAQ prévoit des investissements et de nouveaux services afin d’améliorer la maîtrise du français des personnes immigrantes.

« Dans le but d’améliorer la maîtrise du français, notamment des personnes immigrantes, le gouvernement prévoit 213,5 millions de dollars sur cinq ans dans le cadre du budget 2023-2024, entre autres pour : // augmenter le nombre de cours à distance et l’accompagnement; // offrir des cours de français à l’étranger à des travailleurs recrutés lors d’activités de recrutement à l’international; // déployer Francisation Québec et élargir l’offre de services de francisation à de nouvelles clientèles […]  »

En voie de réalisation
01-nov.-2022
Justification

Le Québec mentionne qu’il n’a pas tous les pouvoirs nécessaires à l’accueil et à l’intégration de ses immigrants.

« […] la ministre québécoise de l’Immigration, Christine Fréchette, a maintenu dans une publication sur Twitter que le seuil de 50 000 immigrants est nécessaire «afin de respecter (la) capacité d’accueil, de francisation et d’intégration» du Québec. // «Notre position demeure la même: on a besoin de (plus) de pouvoirs en immigration si on veut protéger le français» […]  »

En voie de réalisation
30-oct.-2022
Justification

Selon Ottawa, le gouvernement du Québec a tous les pouvoirs nécessaires en immigration.

« Le gouvernement du Québec a une très bonne marge de manœuvre sur l’immigration en général. Il pourrait en faire plus. Il pourrait être beaucoup plus clair sur le plan de ses exigences, beaucoup plus clair concernant ses attentes, par exemple, en matière de francisation. […] Pour ce qui est de la réunification familiale et des réfugiés, ajoute le professeur Corbeil, il pourrait y avoir des conditions qui viseraient à faciliter l’apprentissage du français.  »

En suspens
Publié : 20-oct.-2022
Developed in partnership with