fr

Quebec
In office
Premier
Coalition Avenir Québec
1,860 days in office
42nd Legislature of Quebec
03 Dec 2018 - 28 Aug 2022
43rd Legislature of Quebec
20 Oct 2022 - Present

The 2022 Quebec general election held on October 3, 2022 resulted in a second decisive victory for the Coalition avenir Québec (CAQ), led by François Legault. The CAQ won 90 of the 125 seats in the National Assembly, 16 more than in 2018, with 40.98% of the popular vote.

For more details on the Legault government’s first mandate, we invite you to consult the Legault Polimeter I and the following book: Bilan du gouvernement de la CAQ : Entre nationalisme et pandémie (2022).

In partnership with

Promise History

1.08.04 - “The CAQ promises] a strengthened mandate for the French Language Board to coordinate a vigorous francization effort in Quebec”

Published: Dec 2018
Kept
24-May-2022
Justification

Bill 96 is adopted.

Published: May 2022
In progress
22-Mar-2022

“The protection of the French language is an important concern for the nation of Québec. In Budget 2022-2023, the government plans to invest a total of $24.9 million over five years: — $16.9 million to strengthen the status of French; — $8.0 million to increase the influence and vitality of French”

In progress
22-Mar-2022

“The protection and promotion of the French language, the only official and common language of Québec, is a historical responsibility of the Québec government. Consequently, one of the government’s priorities is to take action to strengthen the status of French. Budget 2022-2023 is setting aside $16.9 million over five years for this purpose: — $14.4 million to implement Bill 96, An Act respecting French, the official and common language of Québec: $5.4 million for the Office québécois de la langue française and $9.0 million for the Ministère de la Langue française; — $2.5 million to further knowledge of the language situation in Québec by the Office québécois de la langue française. This amount represents a continuation of the additional funding to strengthen French provided for in Budgets 2020-2021 and 2021-2022”

In progress
13-May-2021

« Le projet de loi 96 prévoit abolir le Conseil supérieur de la langue française et créer un poste de Commissaire à la langue française. Québec souhaite aussi donner à l’Office québécois de la langue française (OQLF) le pouvoir d’émettre des ordonnances. Le ministre Jolin-Barrette prévoit aussi la création de Francisation Québec, un « point d’accès unique pour les personnes souhaitant recevoir des services d’apprentissage » du français au sein du ministère de l’Immigration. »

In progress
13-May-2021

« Le projet de loi 96 prévoit abolir le Conseil supérieur de la langue française et la création d’un Commissaire à la langue française. Québec souhaite aussi donner à l’Office québécois de la langue française (OQLF) le pouvoir d’émettre des ordonnances. »

In progress
13-May-2021
Justification

Présentation du projet de loi

« Le projet de loi apporte des précisions et des ajustements aux fonctions et pouvoirs de l’Office québécois de la langue française, notamment ceux à l’égard des plaintes, des dénonciations, des inspections et des enquêtes, et lui confère le pouvoir de rendre des ordonnances visant à mettre fin à certains manquements à la Charte de la langue française. »

Not yet rated
18-Feb-2021

« Le Parti québécois veut « fixer des attentes » en matière de protection du français, alors que la réforme « costaude » promise par Québec se fait attendre »

Not yet rated
11-Oct-2020

« Le Bloc québécois, le Nouveau Parti démocratique et, plus récemment, le Parti conservateur ont tous manifesté leur accord avec l’intention du gouvernement du Québec d’assujettir les entreprises de juridiction fédérale — comme les banques ou VIA Rail — à la Loi 101. […] Cet aspect doit notamment se retrouver dans le plan d’action à venir du ministre responsable de la Langue française au Québec, Simon Jolin-Barrette, visant à renforcer la position du français dans la Belle Province. »

Not yet rated
21-Sep-2020

« Une nouvelle équipe de 20 personnes sera également affectée à la francisation des entreprises de 50 employés et moins. […] Québec ajoute 11 postes pour « accroître les efforts de protection de la langue française » en faisant notamment doubler le nombre d’inspecteurs qui vérifient si les dispositions de la loi 101 sont respectées. […] Simon Jolin-Barrette a plusieurs fois répété ces dernières semaines qu’il préparait un plan « costaud » de protection de la langue française. Ce plan devrait être déposé au cours « des prochaines semaines », a-t-il affirmé lundi. »

Not yet rated
18-Aug-2020

« Le gouvernement Legault veut assujettir à la loi 101 les entreprises sous compétences fédérales présentes au Québec dans un plan « costaud » de protection du français qui sera déposé dans les prochaines semaines. »

Not yet rated
12-Aug-2020

« Le gouvernement de la Coalition avenir Québec a un plan pour promouvoir, valoriser et protéger la langue française au Québec, mais il refuse de dire quand il le présentera. »

Not yet rated
11-Aug-2020

« L’Office québécois de la langue française présente les résultats de l’Enquête sur les exigences linguistiques auprès des entreprises, des municipalités et des arrondissements de Montréal, réalisée par l’Institut de la statistique du Québec. Cette enquête se penche sur les exigences en matière de langue formulées par les employeurs québécois lors d’un processus d’embauche. »

Not yet rated
26-Feb-2020

« Le gouvernement Legault envisage d’assujettir les entreprises de 25 à 49 employés à la loi 101, sans toutefois leur imposer les mêmes exigences qu’aux plus grandes sociétés. »

Not yet rated
04-Oct-2019

« Québec cherche le moyen d’interdire la formule «Bonjour-Hi!» pour faire en sorte que le français soit la seule langue d’accueil dans les commerces et les services publics. »

Not yet rated
16-Apr-2019

« Elle s’est montrée inquiète de constater une diminution du budget consacré à l’Office de la langue française, au moment où le gouvernement engrange des milliards de surplus dans ses coffres. La diminution est marginale (de 24,2 millions en 2018-2019 à 24,0 millions en 2019-2020), mais en tenant compte de l’augmentation des coûts de système, cela se traduira nécessairement par des compressions et des postes vacants non comblés, selon elle. »

Not yet rated
Started tracking on: 03-Dec-2018

Plateforme colligée

Published: Dec 2018

Reference Documents

Developed in partnership with