en

Québec
Mandat actif
Premier ministre
Coalition avenir Québec
1 860 jours de mandat
42e législature du Québec
03 déc. 2018 - 28 août 2022
43e législature du Québec
20 oct. 2022 - en cours

L’élection générale québécoise de 2022 a eu lieu le 3 octobre 2022 s’est soldée par une deuxième victoire décisive de la Coalition avenir Québec (CAQ), dirigée par François Legault. La CAQ a remporté 90 des 125 sièges de l’Assemblée nationale, soit 16 de plus qu’en 2018, avec 40,98% du vote populaire.

Pour plus de détails sur le premier mandat du gouvernement Legault, nous vous invitons à consulter le Polimètre Legault I et le livre suivant : Bilan du gouvernement de la CAQ : Entre nationalisme et pandémie (2022).

En partenariat avec

Histoire de la promesse

2.05.18 - « [Un gouvernement de la CAQ s’engage à] [a]tteindre les cibles de 2030 en matière d’aires protégées […] Au cours du prochain mandat, il prendra les moyens nécessaires pour que [ces cibles] — qui doivent bientôt être établies par la communauté internationale — fassent l’objet d’actions immédiates.  »

Partiellement réalisée
27-sept.-2023

« Rappelons que le Plan Nature 2030 annoncé par le premier ministre du Québec, M. François Legault, en décembre dernier, est la réponse du Québec au Cadre mondial de la biodiversité de Kunming-Montréal, adopté à l’issue de la 15e Conférence des Parties à la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique (CdP-15). Lors de cette annonce, le premier ministre s’est engagé à tenir un chantier de réflexion et de mobilisation nationale pour définir les objectifs, les cibles et les contributions potentielles de tous les acteurs concernés, afin que ce plan soit celui de tout le Québec. Bénéficiant d’un investissement historique de 650 millions de dollars sur sept ans, dont un premier budget de 443,4 millions de dollars pour les cinq prochaines années, ce plan ambitieux vise à atteindre la majorité des cibles mondiales, dont celle visant la conservation de 30 % des écosystèmes terrestres, marins et côtiers du Québec d’ici 2030. »

Partiellement réalisée
30-août-2023

« Le gouvernement du Québec confirme la mise en réserve, soit la protection de 11 territoires faisant partie du domaine de l’État, dans les régions de l’Abitibi-Témiscamingue, de l’Outaouais, de la Côte-Nord, de Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, du Bas-Saint-Laurent et de la Chaudière-Appalaches. De plus, il entend ajouter près de 850 km2 au réseau d’aires protégées québécois en annonçant son intention de mettre en réserve trois nouveaux territoires situés en Abitibi-Témiscamingue, en Mauricie, en Outaouais et dans les Laurentides. Il annonce enfin son intention de mettre en place des mesures de conservation adaptées pour le Massif-du-Sud, en Chaudière-Appalaches. […] Doté d’un budget historique de 650 millions de dollars sur sept ans, ce plan est la réponse officielle du Québec en vue d’atteindre les cibles du Cadre mondial de la biodiversité de Kunming à Montréal.[…] En date du 31 mars 2023, le réseau d’aires protégées au Québec couvrait 17,29 % du milieu continental (terrestre et eau douce), en tenant compte des différentes annonces d’intention, notamment l’engagement gouvernemental de protéger l’entièreté de l’île d’Anticosti. […] La mise en réserve officielle des 11 territoires représente un gain en superficies protégées, en milieu continental, de 0,13 »

Partiellement réalisée
21-mars-2023
Justification

Le gouvernement investit en matière d’aires protégées pour respecter ses engagements. Les actions imédiates ont été prises, mais l’augmentation des superficies protégées demeure modeste.

« Lors de la Conférence des Nations unies sur la biodiversité (COP15), le gouvernement a annoncé la mise en place du Plan nature 2030 et s’est engagé àprotéger les réserves d’eau du Québec. […] Le gouvernement concrétise ses engagements annoncés lors de la COP15. Il finance la création du Fonds bleu à hauteur de 500 millions de dollars et confirme la mise en œuvre du Plan nature 2030 avecdes investissements de 443,4 millions de dollars »

Partiellement réalisée
16-déc.-2022
Justification

Des investissements ont été faits en matière de conservation du territoire québécois, mais les cibles n’ont pas encore été atteintes.

« Un important soutien financier d’environ 200 millions de dollars est prévu pour les initiatives de conservation dans le sud du Québec, là où la biodiversité est riche et où les pressions exercées sur les écosystèmes sont les plus importantes. Cette somme provient de l’investissement de 650 millions de dollars annoncé pour le Plan Nature 2030, qui vise à atteindre les prochaines cibles mondiales, dont la cible de conservation de 30 % du territoire québécois. »

En suspens
Publié : 20-oct.-2022

Reference Documents

« Grâce aux 23 cibles établies à l’horizon 2030, le cadre prévoit la conservation de 30 % des zones terrestres, des eaux intérieures et des zones côtières et marines, la restauration de 30 % des écosystèmes dégradés, la réduction de moitié de l’introduction d’espèces envahissantes, et la réduction des subventions préjudiciables à hauteur de 500 milliards de dollars des États-Unis par an. »

Developed in partnership with